Musique

Indochine de retour en 2024 ?

today27 décembre 2023 41 22

Arrière-plan
share close

Indochine vient de dévoiler une vidéo intrigante sur ses plateformes de médias sociaux. Pas de voix, pas de chant, mais une musique énigmatique qui s’intensifie harmonieusement, accompagnant un diaporama de précisément 1 minute et 23 secondes. Le titre et la conclusion de cette séquence ne laissent guère place au doute : « 2024 Indo is Back ».

En somme, il semble évident que le groupe français de pop-rock annonce la sortie imminente de son prochain album en 2024… Les fans de Nicola Sirkis et de son groupe auront rapidement repéré une multitude de signes dans cette vidéo, offrant déjà un avant-goût des thèmes du prochain opus.

Première piste : un livre

Dès les premières secondes, un livre fait son apparition sur une photo en noir et blanc. Il s’agit de « Souvenirs de la maison des fous » de Paul Éluard, un écrivain cher à Nicola Sirkis. « Il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous » : une phrase du poète précédemment citée dans l’introduction de « Kissing my songs ». Un ouvrage où Nicola Sirkis décortique les paroles d’une centaine de chansons du groupe.

Concernant « Souvenirs de la maison des fous », Paul Éluard l’a rédigé pendant la Seconde Guerre mondiale, se réfugiant dans l’asile public de Saint-Alban. Vivant parmi les « aliénés », le poète compose un long poème constitué d’un prologue, de six portraits et d’un épilogue. À travers ses vers, il restitue la mémoire de ses rencontres et des personnages croisés.

Une écharpe symbolique

Une écharpe de football apparaît ensuite, devenue un symbole au fil des ans : il s’agit d’une écharpe de l’Ukraine. Le groupe avait déjà exprimé des messages de soutien lors de la tournée des stades d’Indochine, le « Central Tour ».

Le paperboard révélateur

Ensuite, le traditionnel « paperboard » utilisé par le groupe lors de la préparation de ses albums prend le relais. Sur ce tableau papier sur pied, un titre se démarque : THE SALINGERS. Serait-ce le nom définitif de l’album ? Rien n’est certain pour l’instant, mais il serait évidemment une référence à un autre écrivain : Jerome David Salinger, déjà au cœur d’un tube du groupe, « Des Fleurs pour Salinger ». Le titre évoquait l’isolement de l’écrivain-culte et le désir du chanteur de lui parler.

Sur le papier, on note ensuite les titres temporaires des compositions du groupe, avec deux références notables. D’abord, « Tom Tom Club », peut-être une allusion au groupe américain du même nom. Ensuite, « Higelin », le nom de Jacques Higelin, auteur-compositeur-interprète français décédé en 2018. Une participation possible d’Izïa Higelin, la fille de l’artiste, qui évolue dans le milieu pop-rock en tant qu’auteure-compositrice-interprète.

Le clin d’œil malicieux d’Indochine

Après quelques photos des membres habituels du groupe, un petit accessoire attire l’attention aux côtés de peluches, arborant l’inscription : « Make bath time great again » (Rendre le moment du bain à nouveau grand). Une caricature évidente du slogan utilisé par Ronald Reagan puis Donald Trump pour leurs campagnes : Make America Great Again. On se souvient des doigts d’honneur levés haut dans le public lors des concerts du groupe, chaque fois qu’une photo de Trump était diffusée ces dernières années.

 

Six ans déjà…

La suite de la vidéo montre à nouveau la bande en pleine préparation de son prochain opus. Un album très attendu par les admirateurs du groupe. Le dernier opus d’Indochine, « 13 », remonte déjà à six ans, en 2017.

Actif depuis 1981 et toujours suivi par ses fans lors des concerts, Indochine avait connu une moindre médiatisation dans les années 90, qualifié alors de « has been » par certains critiques. Mais un retour triomphant à la fin des années 90 et au début des années 2000 a dissipé ces jugements.

Une visibilité maintenue ces dernières années avec la sortie de divers best-of et la vaste tournée « Central Tour » à l’été 2022, où la formation a rassemblé 97 000 spectateurs au Stade de France, établissant un record, aucun nouvel album n’a vu le jour depuis « 13 » en 2017, qui s’est écoulé à plus de 500 000 exemplaires grâce aux succès des titres « Un été français » et « La vie est belle ». Au cours du printemps dernier, Indochine avait dévoilé des clichés pris en studio à Londres, offrant un avant-goût de ce nouveau projet. Une chose est certaine : Indochine sait entretenir le suspens !

Écrit par: RN7radio


0%